Brève de porte-à-porte : « On a même rattrapé deux chats ! »

julienbayou-didierpap.jpg julienbayou-jeromepappivot2.jpg

Comme tous les mardis et les vendredis, l’équipe s’est retrouvée hier afin de toquer aux portes, cette fois dans le 10ème arrondissement, en vue des élections législatives des 11 et 18 juin prochains. Au programme : des escaliers, des rencontres avec des chats fugueurs, des discussions avec des potentiels (ou pas) futures électrices et futurs électeurs.

18h30, la quinzaine de bénévoles qui est disponible ce mardi soir, se retrouve dans un bistrot. Toute l’équipe échange durant quelques minutes dans la convivialité sur l’actualité politique des derniers jours et forme les binômes. Les plus expérimentés prennent avec eux les plus novices pour partager les expériences et rassurer les plus hésitants. Moi, c’est ma première séance, je suis Arthur et Jérôme qui me donneront les quelques tuyaux pour prendre confiance rapidement.

Les volontaires se dispersent dans les rues du quartier animé de Château d’Eau. Chaque binôme a son adresse. L’objectif de la soirée : faire connaître Julien Bayou au plus grand nombre d’électrices et d’électeurs mais aussi, et surtout, informer et échanger avec les riverain-e-s.

Si la première cage d’escalier est quasiment vide, la deuxième tentative est plus fructueuse. Arthur, Jérôme et moi rencontrons des citoyen-ne-s intéressé-e-s et ravi-e-s de pouvoir échanger avec nous sur certains détails du programme de Julien mais également sur la politique en général. Nous insistons notamment sur la volonté de renouvellement de nos élu-e-s et de rénovation des institutions, en présentant notamment quelques propositions pour instaurer davantage de transparence (un jury citoyen pour attribuer la réserve parlementaire ?). Curiosité et engouement pour certains, simple amabilité pour d’autres, le discours et les questions sont toujours bienveillants. Deux chats tenteront même d’échapper à leur maître pour terminer la soirée avec nous.

Le porte-à-porte est aussi l’occasion d’aller à la rencontre de personnes peu ou non intéressées par la politique. C’est ce que me raconte Patrick, lorsque nous retrouvons les autres bénévoles à la fin de la séance de porte-à-porte. Une riveraine lui a demandé : « les législatives c’est quoi en fait ? On peut y voter vous êtes sûrs ? » ou un autre « Ah oui je vis ici ! Mais les législatives, je ne me sens pas vraiment concerné… ». Cette campagne, au-delà de la candidature de Julien Bayou, c’est aussi pour nous un moyen d’informer et de sensibiliser les citoyen-ne-s de tout âge à la politique, et de faire en sorte de les remettre au coeur des enjeux démocratiques, c’est d’ailleurs pour cela qu’on s’engage.

Margot de l’équipe de campagne

 


Soyez la première à commenter

Je m'inscris à la lettre de campagne