Ecologie - Environnement

Le constat

Nous​ ​sommes​ ​entrés​ ​dans​ ​l’ère​ ​de​ ​l’anthropocène,​ ​c’est​ ​à​ ​dire​ ​que​ ​l’activité​ ​de​ ​l’homme a​ ​un​ ​impact​ ​sur​ ​notre​ ​planète​ ​au​ ​point​ ​d'interférer​ ​avec​ ​les​ ​cycles​ ​naturels.​ ​La​ ​conséquence immédiate​ ​c’est​ ​que​ ​nous​ ​devons​ ​faire​ ​face​ ​au​ ​défi​ ​climatique​ ​dont​ ​les​ ​effets​ ​sont​ ​de​ ​plus​ ​en plus​ ​palpables​ ​et​ ​touchent​ ​en​ ​particulier​ ​les​ ​plus​ ​fragiles.​ ​Des​ ​océans​ ​à​ ​la​ ​biodiversité,​ ​des forêts​ ​aux​ ​nappes​ ​phréatiques,​ ​nous​ ​avons​ ​une​ ​génération​ ​devant​ ​nous​ ​pour​ ​inverser​ ​le cours​ ​des​ ​choses​ ​avant​ ​que​ ​l’inertie​ ​accumulée​ ​ne​ ​rende​ ​les​ ​changements​ ​irréversibles.

Les verrous

Les solutions existent et sont déjà mises en oeuvre ici et là par les associations, les entreprises innovantes et la société civile en général. Ce sont les solutions que l’on peut voir dans le film “Demain”, de l’agriculture biologique aux énergies renouvelables.
Ces solutions combinent environnement et justice sociale : ainsi la rénovation thermique permet de baisser les factures d’énergie tout en créant de l’emploi et en réduisant les particules fines et les émissions de gaz à effets de serre. De même pour l’agriculture biologique et le bio dans les cantines : cette solution crée plus d’emplois, rémunère décemment les agriculteurs et permet à tous les enfants d’avoir accès à une alimentation de qualité.
Mais ces solutions sont bloquées par les pouvoirs publics, systématiquement en retard sur la société ou empêtrés dans la collusion avec les lobbys;

Mon action

De la lutte contre les grands projets inutiles et imposés (Notre-Dame-des-Landes, Roybon, EuropaCity, CDG Express et de nombreux autres) au soutien à l’agriculture biologique au Conseil Régional d’Ile de France, en passant par l'action pour la justice climatique avec l'association Notre Affaire à Tous, ou encore via la lutte contre l’évasion fiscale pour financer la transition énergétique, sur le terrain comme dans les institutions, je suis sur tous les fronts pour faire progresser les solutions.

 

A l’Assemblée

La liste est longue des changements à impulser pour protéger la planète et ses habitant-e-s.
Sortir progressivement du nucléaire et soutenir un plan massif d’investissement dans les énergies renouvelables.
Rénover massivement les logements pour réduire les factures d’énergie.
Réduire les déchets, sortir progressivement du diesel en permettant aux automobilistes de s’équiper avec des véhicules moins polluants, en finir avec les pesticides et les toxiques du quotiden qui empoisonnent l’air les sols et nos sols...

 Pour aller plus loin, retrouvez le programme de Yannick Jadot sur son site web.


Soyez la première à commenter

Je m'inscris à la lettre de campagne