Égalité salariale femmes hommes

 

Le constat

Depuis 1972, le principe “à travail égal, salaire égal” est inscrit dans la loi. Pourtant les inégalités salariales continuent : d'après l'Insee, l'écart de salaire moyen entre les femmes et les hommes est de 19 %. Les femmes occupent plus souvent des emplois précaires, et ces inégalités se répercutent logiquement sur les retraites, en moyenne 40 % plus faibles pour les femmes !

Selon le dernier classement du Forum économique mondiale sur les inégalités hommes-femmes,la France n'est que… 134e (sur 144) en matière d’égalité salariale, derrière l'Azerbaïdjan, le Tadjikistan, le Zimbabwe ou la Russie par exemple !

Les verrous

La situation n’évolue pour plusieurs raisons mais toutes tiennent à la volonté politique. Ce gouvernement a refusé d’exiger des contreparties en échange des cadeaux fiscaux faits aux entreprises alors qu’on aurait pu corriger la situation en maniant la carotte et le bâton. Côté sanctions, le gouvernement a même tenté d’enterrer le diagnostic de situation comparée des femmes et des hommes qui permet pourtant de mesurer la situation dans les entreprises, et qui permet en plus de sanctionner les entreprise qui ne respectent pas leurs obligations.

Mon action

En tant qu’élu régional, j’ai demandé la liste des entreprises sanctionnées pour non-respect de l’égalité femmes-hommes. On sait qu’elles sont peu nombreuses, mais impossible de connaître leurs noms. En théorie, elles sont pourtant interdites de marchés publics et donc un élu qui vote ces marchés publics devrait pouvoir décider en connaissance de cause !

Rien à faire, il faut en passer par le tribunal administratif pour obtenir cette liste et inciter les entreprises à se mettre en règle.

⇒ Lire : Le secret bien gardé des entreprises sanctionnées

A l’Assemblée

Il faut faire de l’égalité la priorité et actionner tous les leviers qui permettent de l’atteindre :

  • renforcement des sanctions,

  • contreparties exigées pour les subventions,

  • renforcement des moyens de contrôle,

  • revenu universel et lutte contre les temps partiels imposés,

  • publication des noms des entreprises hors la loi.

Je m'inscris à la lettre de campagne