Ethique à l'Assemblée : changeons les règles du jeu

Avec l'affaire Fillon, nous avons appris qu'il est possible de rémunérer sa compagne avec l'argent de l'Etat et, alors que tout porte à croire qu'il s'agit d'un emploi fictif, continuer de se proposer comme futur président de la République. François Fillon, qui avait pourtant fait de l'honnêteté et de la probité le cœur de sa campagne semble penser que dans deux mois les Français-e-s auront oublié. 

La réalité c'est que l'honnêteté que nous voulons voir triompher est ravalée au rang de simple ruse marketing. On peut mentir comme son ombre mais se dire honnête, comme les Le Pen le font à longueur de campagnes. 

La réalité c'est qu'il est aussi possible aujourd'hui d'être un représentant politique fictif, être élu pour représenter les citoyens et ne jamais mettre les pieds à l'Assemblée nationale.

Tout cela est possible parce que nous l'avons bien voulu. Aucune règle ne contraint un député de venir faire ce pour quoi il a été élu : élaborer et voter les lois. Aucune règle ne l'empêche d'embaucher son conjoint, sa conjointe, son fils, sa fille. Aucune règle ne l'empêche de s'acheter un iPad par trimestre avec son indemnité représentative des frais de mandat. 

Aucune règle ne l'empêche d'arroser les barons de sa circonscription avec l'argent de sa réserve parlementaire et d'acheter ainsi des électeurs. 

La loi est ainsi faite qu'il est facile sous les ors de la République d'être  un élu corrompu et clientéliste sans être jamais inquiété. 

 

Alors on fait quoi ? 

Il ne suffira pas de punir les quelques uns qui se sont fait prendre la main dans le sac pour espérer réparer notre démocratie. Changer les règles en revanche, les changer en profondeur, oui. Si nous sommes suffisamment nombreux à partager le constat, alors nous avons le pouvoir de changer la donne, de modifier les pratiques. Et puisque la loi est mauvaise, changeons la loi. 

Voici quelques pistes que je soumets au débat et sur lesquelles j'aimerais bien avoir l'avis de celles et ceux que je souhaite représenter.
Je vous invite à en débattre en ligne puis nous organiserons une rencontre pour en tirer les conclusions. 
Vos suggestions sont les bienvenues !

 


Voici 1 réaction

  • published this page in Actualités 2017-02-11 20:24:20 +0100

Je m'inscris à la lettre de campagne