Aux élus d'Île-de-France: Logeons les SDF


Mise à jour, 25 janvier 18h
: La mobilisation porte ses fruits  ! La région s'engage pour proposer l'Île-de-France comme territoire prioritaire du déploiement du programme "un chez soi d'abord" (lire l'amendement)! Je suis particulièrement heureux que cette décision ait été votée à l'unanimité.

La mobilisation ne doit pas retomber : continuons à signer et partager cette campagne ! Car si le principe est acquis, il faudra veiller à ce que l'engagement de la région se traduise dans les faits, au-delà des déclarations d'intention.

J'y serai vigilant.

Quelle que soit notre orientation politique, nous ne pouvons tolérer que des milliers de sans-abri dorment dehors et y meurent. La présidentielle et les législatives doivent être l'occasion de proposer de véritables plans d'action inspirés de ce qui fonctionne, comme le programme Un toit d'abord qu'il faudra généraliser.

 

Texte de la campagne

La France est frappée par la plus grande vague de froid depuis 2012 et des SDF meurent tous les jours à la rue. Or une récente expérimentation à Marseille a démontré que loger les SDF revenait moins cher que de les laisser à la rue en leur portant assistance ponctuellement, en particulier s'agissant des personnes présentant des troubles psychiatriques liées à la rue. Aux Etats-Unis et au Canada, ce dispositif fonctionne depuis plusieurs années déjà.

En tant que conseiller régional, j'ai proposé avec les écologistes un amendement pour que l’Île-de-France adopte ce dispositif au plus vite : le budget est prêt et disponible et nous pourrions commencer à sauver des vies dès cette année.

Le vote a lieu mardi. Plusieurs conseillers de différents partis, qui d'habitude votent l'un contre l'autre, sont prêts à soutenir cet amendement - mais ils hésitent. Seule une grande mobilisation peut les pousser à dépasser les réflexes partisans : signez et partagez maintenant.

49 SIGNATURES
2,500 signatures

Plus que quelques jours. Loger les SDF revient moins cher que de les laisser à la rue : demandons aux conseillers d’Ile de France d’adopter ce dispositif au plus vite.

Ajoutez votre voix