Merci ! Préparons la suite !

Voici les résultats du premier tour pour la 5e circonscription de Paris
3e et 10e arrondissements de Paris (cinq premiers) :
1er - Benjamin Griveaux (En Marche) - 19 247 voix, 43,63 % (2nd tour)
2e - Seybah Dagoma (Parti Socialiste) - 5 503 voix , 12,47 % (2nd tour)
3e - Julien Bayou (Ecologiste) - 5 454 voix, 12,36 %
4e - Layla Yakoub (France Insoumise) - 5 237 voix 11,87 %
5e Déborah Pawlik (Les Républicains) - 3 511 7,96 %

Merci ! Vous êtes 5 454 à avoir voté pour ma candidature dans notre circonscription. Nous sommes même la première force de gauche dans le 10e arrondissement devant le Parti Socialiste et la France Insoumise. Merci à vous ! Cela représente plus de 2 000 voix supplémentaires sur la candidature écologiste par rapport à 2012. Il n’aura finalement manqué que 49 voix pour passer au 2nd tour. 49 voix, c’est moins d’une voix par bureau de vote mais là n’est pas l’essentiel. 

L’essentiel, c’est que nous pouvons être très fiers du chemin parcouru. En décembre, à l’annonce de notre candidature, personne n’aurait parié sur un tel score. Par le dynamisme de notre campagne, nous avons créé la surprise dans nos deux arrondissements. Cette campagne a été une formidable aventure qui nous a rassemblés et ressemblé. Nous avons donné à voir le projet de société que nous portons : ateliers de fabrication de la loi, organisation de festival, cafés-citoyens, porte-à-porte, écologie en actes avec la distributions de légumes invendus, permanence mobile, etc. Nous avons été pendant 6 mois à la rencontre et à l’écoute des citoyennes et des citoyens, avec le sourire, avec de la bienveillance et le souhait permanent de convaincre que nous pouvions réussir. La démonstration est faite. Le chemin ne s’arrête pas là.

Dimanche, je voterai pour garantir un minimum de pluralité à l’Assemblée nationale. La présence de plus de 400 députés En Marche! à l’Assemblée fait peser un vrai risque sur la qualité du débat démocratique dans notre pays pour les cinq ans qui viennent. Bien que j’aie des désaccords politiques importants avec Seybah Dagoma, il faut veiller à ne pas laisser le champs complètement libre à Emmanuel Macron à l’Assemblée mais bien sûr également par nos mobilisations à venir.

Prochain rendez-vous :
Mardi 13 juin 19h30 - Rendez-vous au bord du canal, 77 quai de Valmy, Paris 10e

De notre côté, nous nous réunirons ce mardi 13 juin à 19h30, pour un débrief de ce premier tour et pour, déjà, évoquer la suite. Nous devons amplifier l’élan créé lors de cette campagne pour construire et développer ce collectif dans ces deux arrondissements, soutenir nos élus locaux, créer du lien et convaincre, chaque jour, que l’écologie et le pouvoir citoyen sont les clés qui nous permettront de construire ensemble des jours heureux.
 
Pour conclure, je tiens à remercier chaleureusement la centaine de militantes et militants de tous âges et horizons qui se sont impliqués dans cette campagne. Sans vous, ce score (le meilleur en France pour une candidature écologiste autonome) n’aurait pas été possible. Ensemble, nous avons mené une campagne de terrain impressionnante par son volume, sa richesse politique et ses sourires. Cela a été un honneur et une grande fierté de faire campagne à vos côtés pour faire progresser nos idées.

A demain pour préparer la suite et arracher ces victoires dont notre société a tant besoin !
Considérons cette campagne comme une première étape !

A demain !

------------------------

Appel à dons

Il nous manque 4 000 euros pour atteindre notre objectif de dons. Si vous le pouvez, participez ! 

En ligne sur ce lien ou par chèque à l’ordre de l’AFE Julien Bayou 2017, à envoyer à l’AFE Bayou 2017, La Ruche, 84 quai de Jemmapes, 75010 Paris. 

Et si vous pouvez je vous invite également à soutenir les amis-litants de la rue de Sèvres. C’est grâce à cette mobilisation citoyenne que l’encadrement des loyers existe. 
Comme des faucheurs d'OGM ou de chaises, comme des ZADistes ou des militants solidaires de sans-papiers, ils et elles ont endossé et assumé les risques de la désobéissance civile pour faire progresser le droit de toutes et tous à un logement, selon le mot d'ordre de Jeudi-Noir "Aux pouvoirs publics de se mobiliser. A nous de leur rappeler."
Aujourd'hui ils et elles sont à bout. Au bout du combat judiciaire, et à bout de fatigue.

Il nous faut solder cette affaire et leur offrir un droit à l'avenir.

Voici le lien : https://www.helloasso.com/associations/france-libertes-fondation-danielle-mitterrand/collectes/appel-a-la-solidarite-pour-les-jeunes-ex-occupants-de-la-rue-de-sevres


Encore merci pour votre confiance.

Julien Bayou
06 44 69 75 57 / julien@julienbayou.fr

JB_sourire.jpeg


Soyez la première à commenter

Je m'inscris à la lettre de campagne